Impair dans la boue
Bertine : Brêve-5

Impair dans la boue Bertine : Brêve-5

Ce 5 février, le cinquième épisode. Bertine y fait de curieux commentaires...

Comme souvent, les vendredis soir, je me suis surprise à guetter le retour de Martin. J'aime beaucoup l'amant de ma chérie. Il rapporte à la maison cette profondeur d'homme mûr qui me manque tant, depuis la disparition de Clément. En parlant d'hommes mûrs ; alors que je butinais d'ennui sur la toile, une photo m'arrêta. Elle illustrait un article sur la Marche pour la vie, à Washington, le 24 janvier dernier. Un truc de militants anti-IVG. Super, les filles ! Tremblez, nous sommes, encore et toujours, une sous-catégorie d'humains... Je vous détaille l'objet du délire, ça vaut son pesant de malignité.

Au premier plan, éructant au pupitre, comme à son habitude, Donald, leur président, l'homme qu'on soupçonne d'avoir payé une patate pour essayer de cacher qu'il avait glissé son scoubidou dans une actrice en mal de carrière. Bref, derrière lui, un grand abruti, caricature naphtalinée du maccarthysme, exhibe l'imbécile sourire du crétin sûr de son fait. A sa gauche, deux femmes, réduites à trahir, affichent leurs dents blanches dans un ersatz de joie merveilleuse, elles marchent avec Jésus. Devant, deux petites filles au visage boudeur. C'est jamais gagné de faire jouer la comédie du bonheur aux enfants. Je reste figée à décoder leurs traits tirés. Pauvres gosses, otages de l'énorme mensonge que ces gens-là nous déploient. Leur dieu Pognon leur a bouffé le cerveau. Le dernier des talibans a plus de dignité qu'eux.

Tout de même, ça m'énerve, il aura fallu moins de cinquante ans pour qu'un droit élémentaire des femmes soit remis en question par ces malfaisants.

Sur ces entrefaites, Martin arriva, les bras chargés de sacs à provisions, l'air bien plus excité que d'ordinaire.
- Ce soir, je vous fais un moules-frites avec de la bière ! Luciole n'est pas là ?
- Génial ! Non, elle n'est pas encore rentrée, elle est partie ce matin faire de la moto avec ses copines, Aude et Marceline, les benzines, elles ne devraient plus tarder. T'as prévu pour cinq ?
- Bien sûr. Je me suis dit que s'il en restait, je ferai un risotto.
- Épatant ! Quoi de neuf ?
- J'ai croisé un confrère, nous avons discuté de l'affaire. Le Père Mounier est bien mort d'asphyxie dans la mare. Vu la quantité de boue ingérée, il n'y a pas de doute là-dessus. Ah ! J'y pense, ils ont mis en garde à vue Joseph, le menuisier.
- Cette bonne blague, comment ce cul béni s'y est-il pris pour finir au cachot ?
- Ils le soupçonnent d'avoir tué le curé, sous le coup de la colère. C'est la Mère Loriot qui l'a balancé. Ils se seraient presque battus, la veille de sa disparition.

Cette punaise de sacristie, je l'avais oubliée. Elle fait petite main auprès du curé. Attention, n'allez pas penser à mal, elle fait juste un peu de ménage, maintient à niveau les burettes et picole le vin de messe, pas plus. C'est une peste notoire qui voue aux gémonies tout ce qui n'est pas catholique et blanc. Par conséquent, elle me déteste, et, si elle le pouvait, me planterait bien un crucifix dans le dos.

Si le catholique ordinaire manque de rigueur spirituelle, Joseph, c'est autre chose. Il aurait dû faire protestant, c'est plus dans ses façons. Inébranlable dans sa foi, il est soutenu dévotement dans ses raideurs par Marie, sa femme. Ils ont réussi, je ne sais trop comment, à faire deux enfants : une fille aînée, Rose-May, et un garçon, qui, d'après la rumeur, ne semble pas avoir toutes ses cases. Je reste évasive sur son état, je ne l'ai jamais vu.

Martin compléta son rapport en me servant le mobile retenu par les perdreaux : le curé l'accusait d'avoir volé un appareil photo, dans la sacristie, alors qu'il y faisait des travaux. Atteint dans son honneur, il se serait vengé. En l'étouffant dans la boue d'une mare lointaine ? Du grand n'importe quoi ! Seulement, le malheureux n'a pas d'alibi. Je me sens étrangement solidaire.

Je ne sais pas si vous vous amusez le vendredi soir, mais là pardon. Inviter les benzines à sa table promet toutes sortes de débordements verbaux ; ça tombe bien, le politiquement correct n'existe pas au château. Aude, la petite, blonde au poil court, est un garçon manqué. Issue d'un milieu cultivé, elle se revendique anarcho-féministe. Les religieux, toutes obédiences confondues, pouvaient quitter la salle : ce qui s'est dit ce soir-là n'était pas pour l'organe situé entre leurs deux oreilles. Le respect dû aux croyants, elle s'assoit dessus ; pour elle, ce ne sont que des animaux dangereux. Fidèle à Bakounine, elle décrète que l'humanité ne s'élèvera du monde animal qu'après s'être débarrassée de Dieu. Martin se reprit un coup de bière, Marceline, la rousse, confirma en levant son verre. J'y ajoutai mon petit grain de sel, en défendant l'idée que l'humain a omis l'hypothèse où tous les mammifères développaient des systèmes de croyances analogues. Croire en Dieu(x) ne serait pas l'apanage de l'homme...

Demain, je vais voir Marie, femme au foyer de Joseph. L'enquête continue.

--
publication : 05 février 2020
L' Amicale De Bertine sur FaceBook : @ADBertine
#JeLisBertine #ImpairDansLaBoue #Polar #Bertine #Enquete #Breve5

S inscrire sur luxuriance




Impair dans la boue Bertine : Brêve-1
Impair dans la boue Bertine : Brêve-2
Impair dans la boue Bertine : Brêve-3
Impair dans la boue Bertine : Brêve-4
Impair dans la boue Bertine : Brêve-6
Impair dans la boue Bertine : Brêve-7
Impair dans la boue Bertine : Brêve-8
Impair dans la boue Bertine : Brêve-9
Impair dans la boue Bertine : Brêve-10
Impair dans la boue Bertine : Brêve-11
Impair dans la boue Bertine : Brêve-12
Impair dans la boue Bertine : Brêve-13
Impair dans la boue Bertine : Brêve-14
Impair dans la boue Bertine : Brêve-15
Impair dans la boue Bertine : Brêve-16
Impair dans la boue Bertine : Brêve-17
Impair dans la boue Bertine : Brêve-18
Les tribulations de Bertine Roman de Paul RETIF
Bertine Roman de Paul RETIF
Paul RETIF L'auteur de Bertine
Avis de chroniqueur : Entre2Livres Les tribulations de Bertine : Coucher de nuit
Avis de chroniqueur : Coetseslivres Les tribulations de Bertine : Coucher de nuit
Avis de chroniqueur Emysbook Les tribulations de Bertine : Coucher de nuit
Avis de lectrice de Bertine : Plume Bertine (1er Roman) par Paul RETIF
Acheter les romans Bertine de Paul RETIF sur internet en livre papier et formats numériques
Vous souhaitez suivre Bertine dans ses aventures extravaguantes